Menu
Décoration / Salon & Séjour / Tendances

Les tapis en perspective

tapis salon graphisme

L’image du kilim sagement disposé sous la table de la salle à manger, on connaît ! Aujourd’hui, les tapis tissent leurs toiles et occupent d’autres places, mais aussi de nouveaux espaces.

© Gan-Rugs

Irrésistible de la chambre au salon

La tendance le déroule sous toutes ses formes et coutures. En décoration, le tapis dépasse enfin les frontières de l’accessoire passe-partout. Il s’affiche en long, en large et même en travers jusque sur nos murs. Superposition, accumulation et mélange des genres permettent de relooker les sols et de réchauffer l’atmosphère.

D’ailleurs, l’ensemble des enseignes de décoration proposent des tapis en format mini ou maxi à tous les prix. D’autres spécialistes haut de gamme, comme la marque belge Limited Edition ou espagnole Gan Rugs, conjuguent design et subtilité.

tapis salon salle à manger décoration

© Limited Edition

Dans la chambre en descente de lit, il donne du style et préserve nos pieds du froid matinal l’hiver. Alors, autant miser sur une matière duveteuse qui affirme le côté cocon réconfortant de la pièce.

Moins banal, le tapis suspendu en tête de lit personnalise davantage l’atmosphère : rond en jute façon demi-lune, tissage ethnique, motifs géométriques, etc.

Un, deux, trois… tapis

Optez pour plusieurs tapis graphiques aux imprimés géométriques afin de dynamiser un intérieur clair. Autre exemple : un patchwork de couleurs et de motifs apporte un soupçon de relief et de convivialité à une entrée ou à un couloir.

Ton sur ton, prévoyez des tapis de formats différents qui participent à créer un jeu de perspectives dans un équilibre visuel harmonieux. N’hésitez pas à voir large (200x300cm) si vous souhaitez accentuer l’effet de grandeur de la pièce et souligner votre mobilier.

tapis textile superposition décoration

© Bloomingville

Les tapis en matériaux bruts ont toujours la faveur des ambiances cosy : bambou, laine, jute, cuir. Les tissages et les tapis berbères s’exposent désormais à la verticale comme une toile tendue ou un tableau. Ils peuvent même décorer une montée d’escalier ou donner du peps à un mur.

Si les imprimés fleuris reprennent de la vigueur sur les murs, ce n’est pas le cas au niveau des sols. L’essentiel est de trouver le juste équilibre et d’éviter à tout prix de tomber dans le kitch. Less is more !